AU GRAIN DE BLE TOUS LES CONSEILS DE LA NATURE

Vous êtes ici : Accueil / SYSTEME NERVEUX / MELATONINE

MELATONINE

MELATONINE

Le fonctionnement de la mélatonine

Les nombreuses fonctions biologiques du corps humain sont rythmées par la régulation circadienne, un cycle physiologique qui dure un peu plus de 24h. L’endroit où se trouve notre horloge circadienne principale est l’hypothalamus (plus précisément au niveau d’un petit groupe des neurones appelé « le noyau suprachiasmatique » car il se trouve au-dessus du croisement des deux nerfs optiques). Elle a pour effet de réguler l’alternance du rythme veille-sommeil, la température interne du corps et la sécrétion de certaines hormones, ainsi que les rythmes sur le plan métabolique ou alimentaire. Cette horloge « donne le temps à notre organisme » pourtant elle ne travaille pas de façon isolée et de nombreux facteurs, appelés « synchroniseurs externes » influent sur son cycle. Le plus puissant des synchroniseurs du rythme circadien est l’alternance de la luminosité et de l’obscurité, mais l’activité physique et sociale ainsi que l’alimentation jouent également un rôle important.

De son côté, la mélatonine représente un des « messagers » essentiels pour notre horloge circadienne. La sécrétion de cette hormone a pour but de préparer l’organisme au repos et au sommeil. En effet, dès que la luminosité baisse, la sécrétion de mélatonine augmente afin de passer le corps en mode « sommeil ». Pour une personne qui présente une régulation circadienne « normale », le taux de mélatonine va considérablement augmenter vers 21h (soit environ 1 à 2h avant l’heure habituelle de l’endormissement) et le pic de libération de mélatonine sera atteint entre 2 et 4h du matin.  La sécrétion va ensuite diminuer et la mélatonine ne sera plus présente durant la journée.  Il est très important de noter que la sécrétion de la mélatonine peut être bloquée ou interrompue par la lumière présente durant la soirée ou pendant la nuit.